La Liberté

Ah! pardon, 1968 a eu aussi du bon

01.05.2018

Pascal bertschy

Le mot de la fin

La télévision, la radio et les journaux commémorent plein pot, depuis mars, les événements de mai 1968 à Paris. C’est bien joli de parler de 68, quoique. A force, beaucoup de gens vont croire que cette année-là s’est réduite à cette crise d’enfants gâtés.

Oui, bon, la France a été agitée en mai par ces hordes de futurs notables descendus dans la rue. Les pavés, les insultes et le niveau volaient bas. Mais comme s’il n’y avait eu que ça!

Revenons en 1968. Loin de se résumer à ce pénible épisode, cette année a aussi du bon. Et elle est éclairée, un peu partout, par des figures grandioses.

Si la France subit les braillements d’étudiants débraillés, la Grande-Bretagne offre la musique des Beatles et de leur Album blan

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00