La Liberté

Si nous fêtions le 1er Août le 1er août?

Bâle, le 31 juillet 2018: feu d’artifice pour fêter la veille de la fête nationale. © Keystone
Bâle, le 31 juillet 2018: feu d’artifice pour fêter la veille de la fête nationale. © Keystone
04.08.2018

jean ammann

Le mot de la fin

Nous sommes le 31 juillet. Dans le ciel quelques fusées anémiques font pschit et dans l’air, quelques pétards font un boum morose. Sur nos monts, un feu, comme une tomate trop tôt cueillie, brille d’une lueur orangée. Déjà. Nous sommes le 31 juillet et les Suisses anticipent leur fête nationale. Les Suisses ont la fête prématurée.

Je demande à des amis d’origine allemande: «C’est quel jour, la fête nationale allemande?» «Le 3 octobre», répondent-ils. «Et chez vous, il y a des Allemands qui fêtent le 2 octobre déjà?» «Jamais!» lâchent-ils, catégoriques. En France, je ne connais pas de Français qui fêtent le 14 Juillet le 13 juillet. Je n’ai jamais entendu parler d’Etats-Uniens qui fêtassent le 4 Juillet le 3 juillet. Dans le mon

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00