La Liberté

A propos du problème du féminisme

Prendre les transports publics après vingt-trois heures, cela constitue un problème pour beaucoup de femmes. © Alain Wicht
Prendre les transports publics après vingt-trois heures, cela constitue un problème pour beaucoup de femmes. © Alain Wicht
06.03.2019

angélique eggenschwiler

Le mot de la fin

Vendredi nous serons le 8 mars, Journée internationale des femmes. L’occasion pour moi d’aborder le problème du féminisme. Parce qu’il y a un «problème du féminisme» oui, d’ailleurs vous l’aurez remarqué, les féministes sont toujours pleines de problèmes. Des problèmes en tout genre, des problèmes de genre, d’hormones, de poils ou de porcs. Je n’ai ni poil, ni porc mais bien quelques problèmes de ce genre.

Parce que payer deux fois plus pour la même coupe de cheveux qu’un homme, c’est un problème. Parce que gagner deux fois moins pour faire le même travail, c’est toujours un problème. Parce que pour 60% des femmes, prendre les transports publics passé 23 heures, ça reste un problème.

J’ai un problème de mathématiques: si un homme s

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00