La Liberté

C’était dans le journal en 1998

20.03.2019

nina pellegrino

Le mot de la fin

Il était resté vingt et un ans dans la réserve de boîtes de conserve. Ironie du sort, il date pile poil de l’année où la Suisse bazarde ses stocks alimentaires souterrains, c’est-à-dire ses restes de la guerre froide oblige. Le journal d’un vendredi de 1998. Entre les titres, rajouté au stylo presque effacé: «17 h 26, naissance de Nina.» Tu parles d’une nouvelle.

Ce journal aurait pu être La Liberté mais, comme j’ai vu le jour en Valais, il s’agit du Nouvelliste. L’ouvrir est l’occasion de voir ce qui se passait dans le monde en 1998. Heureuse année! A vue de nez, il ne s’y passait pas grand-chose.

Deux ou trois faits divers qui se courent après, et tellement loin de chez nous! Ces choses-là n’arrivent qu’à Zurich ou Genève. Un petit encart sur l’Irak et les Etats-Unis, noyé entre mille publicités guillerettes pour des enseignes locales. «Oh! Bonheur! Nouvel arrivage de jambons chez nous!», sourient trois charcutiers en chemise blanche devant leur bouche

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00