La Liberté

Ce que deviennent les rêves d’enfant

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pour devenir Brad Pitt, les garçons, un seul moyen: s’appeler Brad Pitt dès le départ. © Keystone
Pour devenir Brad Pitt, les garçons, un seul moyen: s’appeler Brad Pitt dès le départ. © Keystone
Partager cet article sur:
22.02.2020

Angélique Eggenschwiler

Le mot de la fin » Vous y pensez, parfois, à vos rêves d’enfant? Vos rêves d’aventures intergalactiques ou de mariage à Hollywood? Rappelez-vous cette époque où vous répondiez pape, président des Etats-Unis ou Zinédine Zidane à la question «qu’est-ce que tu feras quand tu seras grand?»

Vous comptiez votre future progéniture sur vos doigts quand on vous demandait «combien?» Depuis? Depuis vous avez découvert les vergetures et la déchirure du périnée.

Depuis vous vous êtes rendu compte que le prince charmant était souvent goujat, parfois stérile, rarement célibataire. Vous avez découvert que pour être Brad Pitt, il fallait s’appeler Brad Pitt et que pour être Paris Hilton il fallait s’appeler Hilton.

Enfant, vous rêviez d’une Batmobi

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00