La Liberté

Duroc, le pilote de mon cœur

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Jean-Louis Duroc, pilote et icône pop. © DR
Jean-Louis Duroc, pilote et icône pop. © DR
Partager cet article sur:
12.06.2020

Jean-Philippe Bernard

Le mot de la fin » Maudit virus! Cette année, par sa faute, les bolides ne chantent plus. Au mieux, la F1 reprendra bientôt à huis clos. Plus grave, le circuit de la Sarthe, théâtre des 24 Heures du Mans, restera fermé ce mois-ci. On espère encore que la mère de toutes les épreuves d’endurance se déroulera en septembre. A voir…

Le manque me tenaille l’âme et les tripes alors que, paradoxalement, je me moque de savoir les noms des futurs vainqueurs. C’est le cirque et ses rituels qui m’éblouissent: la foule, les voitures qui frôlent la désintégration à chaque sortie de virage, les mécanos aux aguets, les boîtes de vitesses qui claquent comme la basse sur un titre de Motörhead. J’ai cessé de m’intéresser aux résultats parce que le temps où des gars comme Ickx, Siffert, C

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00