La Liberté

Il ne leur reste plus qu’à rebondir

Rebondir? Etes-vous certains qu’il s’agit du terme approprié? © DR
Rebondir? Etes-vous certains qu’il s’agit du terme approprié? © DR
Partager cet article sur:
26.02.2020

Michaël Perruchoud

Le mot de la fin

Ces affiches sont largement placardées depuis quelques semaines. Elles soulignent que les femmes et les hommes que nous croisons en chaise roulante n’ont pas demandé à vivre avec un handicap, et que nous leur devons considération et respect. Dans une société où l’attention accordée aux autres doit se compter en microsecondes, le rappel n’est pas inutile.

Les photos sont belles, presque trop. «Je n’y peux rien», est-il écrit, avec un prénom au-dessous, pour personnaliser l’infortune. On voit le visage, le torse, on ne fait que deviner le fauteuil. Parce que l’humain doit passer devant le handicap, bien sûr, on comprend et on partage l’idée, mais on imagine tellement le responsable de l’agence de communication l’écrire en gras dans sa présentation, le fourguer, sourire en coin, à ses clie

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00