La Liberté

Le mythe tout-puissant de la Nature

La Nature nous inspire crainte et respect, comme jadis Dieu le Père et les flammes de l’enfer. © DR
La Nature nous inspire crainte et respect, comme jadis Dieu le Père et les flammes de l’enfer. © DR
Partager cet article sur:
16.04.2019

angélique eggenschwiler

Le mot de la fin

Vous avez déjà entendu parler du désenchantement du monde? L’idée a plus d’un siècle, nous la devons au sociologue Max Weber qui définissait ainsi en 1917 déjà le recul des croyances religieuses avec l’avènement de la Science et de la Modernité. C’est que l’Homme moderne est un être avant tout rationnel. Il ne croit pas, il prouve. Il calcule, mesure et construit des centrales nucléaires. Avec ça plus le temps d’user les bancs d’église.

Autrefois, l’homme avait des mythes et des dieux. Aujourd’hui, il a un smartphone et un abonnement Netflix. Le monde était bourré de vérités éternelles; il y avait le Bien, le Mal, les croyants et les apostats. Il y avait de l’ordre. Et cet ordre était divin.

Si je la ramène avec mon catéchisme, c&rsqu

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00