La Liberté

Le syndrome de la couvade

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Joyeusetés de la couvade: Madame est enceinte et Monsieur éprouve des symptômes associés à la grossesse. © DR
Joyeusetés de la couvade: Madame est enceinte et Monsieur éprouve des symptômes associés à la grossesse. © DR
Partager cet article sur:
18.04.2019

angélique eggenschwiler

Le mot de la fin

Des siècles que les ethnologues en soutane recueillent des informations sur les habitants du monde. On a rassemblé des données, élaboré des hypothèses pour justifier la colonisation ou l’esclavage, on a rempli nos musées de toques en plumes et nos cirques de Vénus au seyant séant. Et puis on a fait le tri. On a rendu quelques toques et brûlé quelques livres, on a viré les hypothèses et jugé les imbéciles.

Depuis, les sciences humaines bâtissent sur leurs cendres. Et dans ce tas de poussière, il y a ce rituel qui pousse aux quatre coins du globe: la couvade. Vous le trouvez un peu partout, des Antilles au Japon en passant par le Sud-ouest français d’autrefois.

La couvade? Pour faire court, tout au long de la grossesse, le père mime les douleurs de sa femme. Monsieur fait mine d’avoir le péri

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00