La Liberté

Ma vie désormais sans portable

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Il a utilisé son portable durant son trajet, mais ce jour-là... © Marten Bjork/Unsplash
Il a utilisé son portable durant son trajet, mais ce jour-là... © Marten Bjork/Unsplash
Partager cet article sur:
26.10.2020

Jean-Philippe Bernard

Le mot de la fin

L’autre soir, peu après être descendu du train, je m’aperçois que je n’ai plus mon téléphone portable. Le souffle court, je vide mes poches, retourne mon sac et balance son contenu sur l’asphalte. Un petit filet de sueur se met à couler dans mon dos.

Malheur! Je viens de perdre l’outil qui fait à peu près tout pour moi, sauf la lessive et la vaisselle. Ciel mes contacts, mes photos, mes applications! A grandes enjambées, je rejoins mon domicile, décroche mon fixe afin de signaler ma perte aux chemins de fer. A l’autre bout du fil, une voix. Celle d’une dame ou celle d’un droïde? Je ne le saurai jamais…

On m’apprend toutefois que j’aurai la possibilité d’appeler, d’ici à quelques jours, le service des objets trouvés pour savoir si une bonne âme a récupér

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00