La Liberté

Patrick Schmid, maître en amitié

Patrick Schmid était une figure de Fribourg et, très nombreux témoignages à l’appui, un maître en amitié. © DR
Patrick Schmid était une figure de Fribourg et, très nombreux témoignages à l’appui, un maître en amitié. © DR
19.11.2019

Pascal bertschy

Le mot de la fin

L’histoire est triste et pourtant magnifique. C’est celle de Patrick Schmid (1957-2018), de son cortège d’amis, et elle parle d’une petite lumière qui scintille obstinément dans la nuit.

Jorge Luis Borges a écrit cela dans un de ses livres: on meurt deux fois, la seconde, définitive, quand il ne reste plus personne pour raconter notre histoire.

Aujourd’hui, ils sont nombreux à raconter Patrick Schmid. Artiste peintre, artisan tout-terrain et dépanneur en tout genre, ce Chaux-de-Fonnier était devenu une figure connue à Fribourg. Plus aimé et populaire, on ne trouvait guère.

Et puis, il y a un an, Patrick se volatilise. Ses amis sont perplexes. Ils ne le croisent plus dans les bistrots où il a ses habitudes, ne le voient plus traverser la Vieille-Ville de son pas léger, avec sa bonne humeur et son sac de toile en ban

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00