La Liberté

Personne n’assume le macaroni

Personne n’assume le macaroni
Personne n’assume le macaroni
18.01.2019

angélique eggenschwiler

Le mot de la fin

Vous avez passé les six dernières heures aux fourneaux. Votre cuisine est une zone sinistrée: il y a des éclats de chantilly sur les murs et des taches de moutarde sur votre chemise, toute votre batterie gît dans l’évier. Le plat de résistance arrive enfin: c’est bon.

Non vraiment, c’est bon. Tout le monde vous le dit, vous remerciez en dénigrant modestement la cuisson et sincèrement l’assaisonnement. Oui c’est bon. Et pour ainsi dire scandaleux.

Parce qu’une tartine au sucre, c’est bon aussi. Tout comme un Twix ou un œuf au plat. Oui c’est scandaleux qu’un peu de beurre sur un radis ait autant de saveur qu’un gigot de sept heures. Ne dites pas le contraire, vous aussi vous aimez les macaronis.

Seulement personne ne l’assume, le macaroni. Personne n’admet que ce qu’il y a de meilleur dans la fondue, c’est le morceau d’ail qui traîne au fond du caquelon. Il vient juste avant la religieuse et dispute le podium avec l’omelette informe qui coagule d

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00