La Liberté

Que sont devenus les enfants placés?

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’initiative sur la réparation de l’injustice faite aux enfants placés, lancée en 2014, avait fait bouger les choses. © Alain Wicht-archives
L’initiative sur la réparation de l’injustice faite aux enfants placés, lancée en 2014, avait fait bouger les choses. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
23.10.2021

Lise Michel

Le mot de la fin

Automne 2021, je relis le fameux livre de Jean-François Haas: Le chemin sauvage, sur le thème des enfants placés dans le canton de Fribourg.

Elle s’appelle Myriam. Elle a douze ans. Son père, elle ne le connaît pas. Sa maman habite une grande ville, elle ne la voit pas. Même son visage paraît flou dans sa mémoire. La vie à l’orphelinat n’est pas rose. Le soir, elle se rend à la laiterie avec le chariot, rare moment de liberté où elle peut discuter un peu avec un camarade de classe.

Un jour, elle est «misée» sur la place de l’église, comme d’autres enfants pauvres ou orphelins. Hélas pour elle, sa famille d’accueil la méprisera, elle est une enfant de prostituée.

C’est l’histoire d’une petite fille comme tant d’autres enfants, abandonnée aux «services sociaux» de l’époque, aux «internements administratifs». Des enfants nés dans la misère matérielle, plongés dans la misère humaine la plus crasse.

Du haut de ses 90 ans, ma grand-tante me raconta

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00