La Liberté

Raspail, les papes et le vagabond

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Jean Raspail, écrivain français à l’allure de lord anglais et aux romans saisissants. © Albin Michel
Jean Raspail, écrivain français à l’allure de lord anglais et aux romans saisissants. © Albin Michel
Partager cet article sur:
09.12.2019

Pascal bertschy

Le mot de la fin

En ces jours de ciel gris, je n’ai vu qu’une chose exaltante à faire: relire L’anneau du pêcheur, de Jean Raspail (1995), qui vient d’être réédité par Albin Michel.

Ancien explorateur, grand romancier, conteur virtuose, Jean Raspail est aujourd’hui un monsieur de 96 ans. S’il n’était de droite et royaliste, il aurait tout pour plaire aux écologistes: avec lui, ses lecteurs voyagent loin sans laisser d’empreinte carbone. Nul besoin de prendre l’avion, ses livres sont toujours des voyages dans le temps.

L’anneau du pêcheur a pour héros un vagabond. Première phrase du livre: «C’est difficile d’obtenir une soupe et du pain, un soir de Noël, dans une ville.»

Nous sommes à Rodez, dans le Midi de la France, en 1993. Pour le vieux prélat vagabond, les portes ne s&rsqu

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00