La Liberté

Tous ces «sales», c’est du propre!

La période des soldes a l’art de mettre le global english en vitrine. © Keystone
La période des soldes a l’art de mettre le global english en vitrine. © Keystone
Partager cet article sur:
09.01.2020

Pascal Bertschy

Le mot de la fin » Le temps des soldes est revenu. Soldes, cela se dit toujours comme ça. En français d’aujourd’hui, pourtant, cela s’écrit «sales».

Quand le mot «SALE» a fait son apparition dans les vitrines, il y a une trentaine d’années, cela aurait dû faire rire tout le monde. Surtout en Suisse, pays du propre en ordre, où le sale n’était pas censé nous attirer.

Or, on le sait, peu de gens ont ri et le pli a été pris. Les shops et les stores, appelés autrefois magasins, affichent leurs «sales» été comme hiver. Cela fait partie du décor et, depuis le temps, on n’y prête plus attention.

Au début, qui sait? Les gens de Sales (Ependes) et de Sâles (Gruyère) ont peut-être été flattés de voir le nom de leur village orner les d

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00