La Liberté

Une contraire opinion à la mienne

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Changer d’avis? Quelle drôle d’idée. © Keystone
Changer d’avis? Quelle drôle d’idée. © Keystone
Partager cet article sur:
21.11.2020

jean ammann

Le mot de la fin

Ni l’objectivité ni la neutralité ne sont humaines: nous sommes toujours d’un parti. L’autre jour, j’écoutais un débat sur l’initiative pour des multinationales responsables. Deux partisans d’un côté, deux opposants de l’autre, un combat équilibré, un temps de parole équilibré, sauf que je ne voulais pas d’un équilibre: ma décision est prise et ce ne sont pas les deux sots, dont une sotte (vive l’écriture inclusive), du camp adverse qui allaient me faire changer d’avis. Voilà. Je suis un esprit ouvert, mais il y a des limites.

Une fois sur deux, parvenu au bout de la plaidoirie, je concluais in petto par un «n’importe quoi!» Une fois sur deux, quelles que soient la hauteur de l’argumentation et les arguties du «fardeau de la preuve», ma sentence était la m&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00