La Liberté

L’arbitrage vidéo, c’est de votre faute!

«Bienvenue au club!» • Pourquoi Sepp Blatter et la FIFA instaurent-ils au Mondial brésilien l'arbitrage vidéo sur la ligne de but? Bah! il s'agit de faciliter la vie de millions de téléspectateurs…

Goal, pas goal? Voilà, c'est fait: Blatter et la FIFA ont branché la vidéo rien que pour vous, les footeux d'un ou deux étés. © DR
Goal, pas goal? Voilà, c'est fait: Blatter et la FIFA ont branché la vidéo rien que pour vous, les footeux d'un ou deux étés. © DR

Pascal Bertschy

Publié le 11.06.2014

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Vous êtes contents? Vous devriez, parce que Blatter et la FIFA vous ont suivi: l'arbitrage vidéo sur la ligne de but sera utilisé pour la première fois dans le cadre de la Coupe du monde (à lire en cliquant ici). Et si on a fait entrer le loup dans la bergerie, c’est à cause de vous. 

Non, pas vous, qui avez la passion du ballon dans le sang. Quand je dis vous, je pense aux millions de gens qui regardent le foot uniquement pendant le Mondial. Je parle de vous qui ne faites pas la différence entre un corner et un coup franc, vous qu’on ne voit jamais au bord d’un terrain, mais qui vous piquez au jeu tous les quatre ans. Et vous amusez peut-être à aller klaxonner dans la rue après une victoire de votre sélection…  

Pourquoi pas? Si vous êtes dans ce cas, il n'y a aucun mal et nul ne vous le reprochera. Pas besoin d’être du bâtiment, après tout, pour admirer une cathédrale. Le seul problème avec vous, c’est que vous n’avez cessé ces dernières années de la ramener sur l’arbitrage. J’entends encore vos cris lorsqu'un arbitre se gourait: ouh le vandale, ouh le scandale! 

Vous ne vouliez rien savoir

Total, des gens du football vous ont fait un topo. A vous, les footeux d'un été sur quatre, ils ont expliqué gentiment que l'arbitre fait partie du jeu et que ses erreurs relèvent de la fatalité. Non, avez-vous répondu, pas normal. C'est pas moral, a même dit tante Josiane, comme si ce jeu devait être moral. 

On vous a assuré que les injustices ajoutent à la magie du football, à sa dramaturgie, et font le sel de son histoire. Non, avez-vous répété, pas normal. On a insisté sur la nécessaire continuité du jeu – on ne discute pas, on joue! – et sur le fait que les images vidéo ne sont pas infaillibles. Nâooon, pas normal qu’un arbitre se trompe, mettez-nous la vidéo. 

Dénaturer le jeu pour vos beaux yeux

Voilà, c'est fait: Blatter et la FIFA ont branché la vidéo rien que pour vous, les footeux d'un ou deux étés. Ils l’ont fait pour faciliter votre vie de téléspectateur, pour vous mâcher le spectacle, vous servir des émotions nettes et carrées, vous épargner l’effort de comprendre l’esprit du jeu. Pour vos beaux yeux, excusez du peu, on vient de dénaturer le foot. Et on en fera bientôt un sport nord-américain, avec plein d’interruptions de jeu qui réjouiront les publicitaires. 

Eh! oh! je ne suis pas en train de vous engueuler, ni d’insulter tante Josiane. Elle qui ne regardait jamais un match et qui s’y met, maintenant, c’est drôle. D’ailleurs, vu les milliards que coûte aujourd’hui une Coupe du monde, autant avoir Josiane avec soi! C'est même pour cette raison que la FIFA, la télévision et les sponsors sont aux petits soins pour ceux qui suivent le foot de très loin. Ben oui, pour faire un maximum d'audience et payer leur monstrueux bazar, il faut bien le plus grand nombre! 

Ils draguent Josiane, eux aussi!

Les erreurs d’arbitrage vous chiffonnent, dites-vous? Ne bougez pas, on va fixer la vidéo sur la ligne de but. Qu'il s’agisse d’une atteinte au jeu, on s'en tape du moment que ça rapporte. Et pour l'éventuel esprit critique, ne plus  compter sur la presse! La pauvre fait pareil que la FIFA et les chaînes de télé, elle compose avec les footeux d'une fois tous les quatre ans.

Les journaux racontent de moins en moins ce qui se passe sur la pelouse et en sont réduits, eux aussi, à draguer tante Josiane. Ils lui racontent des histoires susceptibles de lui plaire. Shaqiri est quelqu’un de gentil. Cristiano Ronaldo gagne tant par année. Neymar a une nouvelle coupe de cheveux. Et Blatter est un magouilleur.

Drôle de monde, tout de même, mais estimons-nous heureux. Tata Josiane n'en est pas encore à vouloir que les footballeurs jouent à poil avec une plume plantée là où vous devinez… 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11