La Liberté

La vie à deux, c’est mieux

13.09.2018

«Je veux bien t’accompagner, mais je ne les connais même pas, les mariés!» Madame rétorque: «Mais si, Nicole et Dave, tu les as déjà vus.» Moi, résigné: «Puisque tu le dis…» Six mois après cette conversation qui validera ma présence, quelques minutes suffiront pour me convaincre que non seulement je ne connaissais pas Nicole et Dave, mais qu’eux non plus ne me connaissaient pas, visiblement. Ma tendre moitié étant très en retard et moi juste à l’heure, je me retrouve propulsé, seul, au troisième rang de l’église. En plein milieu des cousins, des tantes et des oncles, donc. Je ne suis pas seul à me demander ce que je fais ici: la mariée fait son apparition et me jette un regard intrigué. La messe (en suisse allemand) se termine et je rejoins enfin la retardataire, restée bloquée à l’entrée. Les retrouvailles font leur effet: «Ah, c’était toi!» s’exclament les nouveaux époux en nous voyant réunis. Morale de l’histoire du mariage: face à l’inconnu, la vie à deux, c’est mieux. PSC

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00