La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une année sous de bons hospices

Publié le 28.01.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

Quand le métier de correcteur est évoqué, les gens pensent souvent en premier lieu à des erreurs qu’ils ont repérées et qui avaient malheureusement échappé à notre attention. C’est naturel: puisque seule la version finale du texte est publiée, le lecteur n’est pas informé du fait que nous sommes intervenus lorsque nous l’avons fait. Et c’est dommage, sans doute, parce que cela vous fait manquer des formules mémorables. Vous n’avez pas lu, par exemple, dans ce titre de une, qu’une idée avait été «couronnée d’insuccès». Ni cet entrefilet selon lequel «on ne traite pas des lois, mais de l’esprit des loirs». Vous n’avez pas lu qu’à ce moment de la séance, l’un des individus présents «s’est levé comme un seul homme». Non plus que l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11