La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ciel, une femme dans le sous-marin!

Avec l’accession des femmes aux submersibles nucléaires français, le dernier bastion masculin tombe

En 2018, quatre femmes, dont cette enseigne de vaisseau, ont intégré comme pionnières l'équipage du Vigilant. © J. Bellenand/Marine nationale
En 2018, quatre femmes, dont cette enseigne de vaisseau, ont intégré comme pionnières l'équipage du Vigilant. © J. Bellenand/Marine nationale
Le sous-marin nucléaire d'attaque Suffren est conçu d'origine pour embarquer des femmes. © Axel Manzano/Marine nationale
Le sous-marin nucléaire d'attaque Suffren est conçu d'origine pour embarquer des femmes. © Axel Manzano/Marine nationale

Pascal Fleury

Publié le 11.02.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Marine » «Rares sont les métiers qui vous emmènent aussi loin. En 2022, la Marine recrute 4000 jeunes femmes et jeunes hommes, rejoignez l’équipage!» Le slogan de la Marine française sent bon l’aventure et les embruns. Pour les candidates intéressées à s’engager sous les drapeaux, il réserve aussi une nouveauté «abyssale»: l’accès sans réserve aux sous-marins! Cette dernière filière exclusivement masculine est désormais grande ouverte aux femmes, tous grades et toutes spécialités confondus, après une période expérimentale lancée en 2014. Comble du luxe, les nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque de la classe Suffren, dont le premier exemplaire navigue et est bientôt opérationnel, ont été spécialement conçus pour recevoir un équi

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11