La Liberté

Deux ans de sourires d’Alex

Deux ans de sourires d’Alex
Deux ans de sourires d’Alex
Deux ans de sourires d’Alex
Deux ans de sourires d’Alex
Deux ans de sourires d’Alex
Deux ans de sourires d’Alex
Partager cet article sur:
30.11.2020

Le dessinateur de La Liberté sort un recueil couvrant les années 2019-2020

Tamara Bongard

Humour » Si vous lisez cet article, vous connaissez indubitablement le dessinateur dont nous allons parler. Les saillies de son coup de crayon sont peut-être même la première chose sur laquelle vous vous jetez en ouvrant La Liberté, avant de passer par la Plage de vie et la Der pour vous fournir en sourires, les matins chagrins. Vous reprenez ensuite tout le journal dans l’ordre ou le désordre, naviguez entre les nouvelles internationales, régionales, sportives et culturelles. Mais il vous restera certainement au coin de l’esprit le sentiment que finalement Alex avait tout dit – parfois même en ne disant rien car certains de ses croquis se passent de mots.

En cette fin d’année, il sort un recueil de dessins de presse proposant une sélection de ses créations réalisées en 2019 et 2020. Son titre: Bas les masques. Probablement son petit côté Mireille Dumas, pas tellement au niveau capillaire mais pour sa capacité à faire accoucher d’une actualité parfois morose des traits d’humour très roses, comme la Française, autrefois reine de la maïeutique télévisuelle. Autre hypothèse: ce titre est en lien avec cette histoire de pandémie dont il a rempli ses cases, réinventant à chaque fois un gag ou portant un regard nouveau sur des événements qui nous semblaient se répéter tristement.

Se gondoler à Venise

Le recueil, préfacé par la chroniqueuse Angélique Eggenschwiler, commence par une petite piqûre de rappel «coronaviral», puis plonge dans le monde d’avant. Celui de Sophie. Sophie Davant, vous l’avez? Oui, bon, tout le monde n’est pas aussi drôle qu’Alex, qui arrive à nous faire exploser de rire avec Kim Jong-un, se gondoler avec les inondations à Venise et se poiler devant Trump s’empêtrant dans sa mèche. Sans oublier notre fameux dragon, notre Marguerite Bays et nos politiciens fribourgeois qui n’ont pas toujours bonne mine. Bonne mine, crayon, vous l’avez?

Alex, Bas les masques, Ed. Saint-Paul Imprimeries et La Liberté Médias SA.

Même sujet
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Vrai faux

    Polar » Une soirée de 1938 dans une bourgade américaine. La radio CBS diffuse...

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00