La Liberté

A réserver aux nostalgiques du Hollywood d’antan

Renée Zellweger interprète elle-même les chansons de Judy Garland. © Pathé Films
Renée Zellweger interprète elle-même les chansons de Judy Garland. © Pathé Films
A réserver aux nostalgiques du Hollywood d’antan
A réserver aux nostalgiques du Hollywood d’antan
Partager cet article sur:
26.02.2020

Judy » Si beaucoup connaissent la rengaine Somewhere Over The Rainbow, moins nombreux sont ceux qui pourraient dire qu’elle fut chantée pour la première fois en 1939 dans Le Magicien d’Oz de Victor Fleming par une jeune actrice de seize ans nommée Judy Garland. Certainement plus rares encore sont les esthètes qui savent que l’adolescente fut très tôt broyée par un système qui l’obligeait à se gaver de médicaments pour faire correspondre aux canons plastiques du Hollywood des années quarante… Le réalisateur Rupert Goold (True Story) raconte ici principalement les dernières années de la star. Lorsque chaque soir, sur les scènes londoniennes, elle se battait contre des troubles hérités de ses jeunes années afin de subvenir à ses besoins de mère solitaire et de conserver la garde de ses enfants.

Le film

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00