La Liberté

Dujardin contamine la Croisette

Un veste en daim qui confère à Jean Dujardin un «style de malade». © Praesens
Un veste en daim qui confère à Jean Dujardin un «style de malade». © Praesens
20.05.2019

Thierry Jobin*

L’odeur de la palme au petit matin

C’est un fou rire qui a résonné tout le weekend sur la Croisette. Celui du film d’ouverture de la Quinzaine des réalisateurs, signé par le génial iconoclaste Quentin Dupieux (Steak, Rubber, Au poste!): Le Daim, qui, ô joie, sortira le 10 juillet en Suisse romande. Jean Dujardin, alias Georges, y soigne une mégacrise existentielle en achetant une veste en daim. Un truc à franges façon fan de Johnny. «Un style de malade», s’extasie-t-il. Bientôt, et on comprendra la surprise des lecteurs restés à l’écart de Dupieux, une conversation s’installe entre la veste et Georges:

LA VESTE: Veux-tu connaître le rêve de ma vie? J’aimerais être l’unique veste au monde.

GEORGES: Ça tombe bien: le rêve de ma vie, c’est d’être l’unique ê

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00