La Liberté

Guédiguian déplore l’état du monde

Guédiguian déplore l’état du monde
Guédiguian déplore l’état du monde
11.12.2019

Gloria mundi » Pour son vingt et unième long-métrage et plutôt que de raconter une (seule) histoire, l’humaniste militant Robert Guédiguian (Dieu vomit les tièdes, Marius et Jeannette, la Villa…) imagine des personnages et des vies malheureusement banals dans le but premier et avoué de dresser le tableau d’une société à la dérive et cannibalisée par un néocapitalisme galopant. Ou comme il le dit lui-même «ce fléau mortel qu’est la volonté de chacun de posséder ce que les autres possèdent». Pour ce faire, l’auteur oppose donc l’arrivée d’une petite Gloria dans une famille recomposée et la sortie de prison d’un grand-père un peu à part et en apesanteur au milieu d’un clan déchiré entre tromperies et désirs mal placés. Ce personnage au centre

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00