La Liberté

«Il faut oser rêver grand»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le nouveau président du festival de films, Mathieu Fleury, ne manque pas d’idées pour faire grandir le FIFF. © Alain Wicht
Le nouveau président du festival de films, Mathieu Fleury, ne manque pas d’idées pour faire grandir le FIFF. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
18.03.2019

Mathieu Fleury étrennait ce week-end en public ses fonctions de président du FIFF

Eric Steiner

Interview » Elu en octobre dernier à la tête de l’association du Festival international de films de Fribourg, Mathieu Fleury a vécu ce week-end son «baptême du FIFF» en tant que nouveau président. Il nous fait part de ses impressions sur le vif.

Comment vivez-vous ce premier week-end en tant que nouveau président?

Mathieu Fleury: C’est la première fois que je vis quelque chose d’aussi intense sur une si courte période. Je découvre ce que ça signifie de miser tous ses enjeux sur une seule semaine. Donc j’étais très stressé avant que le festival ne commence, mais dès que je me suis levé de mon siège vendredi pour mon discours d’ouverture, j’ai retrouvé tout mon calme dès lors que l’on entrait dans la réalité du festival. J’ai trouvé qu’il y avait une énergie fantastique durant cette soirée, une ambiance festive avec des gens qui avaient du plaisir de se retrouver au FIFF.

Quel genre de cinéphile êtes-vous?

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00