La Liberté

Les sentiers trop balisés de la gloire

Quasiment inconnu du grand public, le visage de George McKay (au centre) ne devrait plus le rester longtemps. © Universal Pictures
Quasiment inconnu du grand public, le visage de George McKay (au centre) ne devrait plus le rester longtemps. © Universal Pictures
14.01.2020

Réalisé de manière virtuose, 1917 est un film de guerre beau et efficace mais pris à son propre piège

Olivier Wyser

1917 » Avec deux Golden Globes sous le coude – meilleur drame et meilleur réalisateur – Sam Mendes semble bien parti pour tout rafler aux prochains Oscars avec son nouveau film de guerre, 1917. Un projet qui fait tourner les têtes d’abord pour le défi technique qu’il représente: faire un film en un seul plan-séquence sur la mission périlleuse – pour ne pas dire la mission suicide – de deux soldats britanniques derrière les lignes ennemies dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. De plus, le long-métrage entend donner l’illusion d’une expérience en temps réel au spectateur embarqué aux côtés de Blake et Schofield pour l’épouvantable et le pire.

.embed-container { position: relative; padding-bottom: 56.25%; height: 0; overflow: hidden; max-width: 100%; } .embed-container iframe, .embed-container object

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00