La Liberté

Mâchoires à Amity Island

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pas besoin de le voir, on sait tous très bien ce qui rôde dans l’eau… © Universal
Pas besoin de le voir, on sait tous très bien ce qui rôde dans l’eau… © Universal
Partager cet article sur:
11.07.2020

Prototype du blockbuster de l’été, Les dents de la mer a traumatisé les cinéphiles en 1975. Bienvenue sur les bancs de sable sanglants d’Amity

Olivier Wyser

Ile était une fois… (2/7) » On se souviendra de l’été 2020 comme de celui des vacances en Suisse. Afin de vous faire voir malgré tout du pays, La Liberté vous emmène chaque semaine sur une île de cinéma paradisiaque, infernale, mystérieuse. Embarquement immédiat.

Nous sommes en 1974. Les présentoirs des libraires ploient sous le poids du best-seller du moment. Un récit d’aventure aux forts relents de Moby Dick de Herman Melville: un certain Les dents de la mer, signé Peter Benchley, qui met en scène trois hommes sur une coquille de noix, lancés à la poursuite d’un Léviathan à la mâchoire bien garnie et friand de baigneurs imprudents.

A Hollywood, les studios Universal flairent le bon filon tel le squale une goutte de sang dans l’océan. Ils engagent un jeune réalisateur de 27 ans, pra

Même sujet
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00