La Liberté

Qui s’y frotte s’y Spike

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Cannes, attendre un test COVID est forcément un peu plus glamour qu’ailleurs © Keystone
A Cannes, attendre un test COVID est forcément un peu plus glamour qu’ailleurs © Keystone
Partager cet article sur:
06.07.2021

Thierry Jobin*

Cannes Zone » Et pendant ce temps-là, sur la Croisette, l’équipe du Festival de Cannes cherche à ne surtout pas contrarier le président du jury, le bien prénommé Spike Lee. Bien prénommé, parce que Spike, en anglais, ça veut dire «la pointe, la dague, le clou» et aussi «clouer, transpercer, contrarier».

Il faut dire que le premier président cannois noir (il était temps!) construit depuis plus de quarante ans une filmographie de combat, pour la communauté afro-américaine en particulier. Dans les Etats-Unis que l’on sait, ça demande forcément de la ténacité et des retournements de table. Près de 100 films ou clips qui lèvent le poing (de Do the Right Thing à BlacKkKlansman, en passant par Jungle Fever ou Malcolm X), un engagement corps et âme en faveur des quotas et d’une discriminati

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00