La Liberté

Scorsese repeint la mafia en rouge

Rajeunis par le truchement du numérique, Joe Pesci et Robert de Niro retrouvent leur dégaine d’antan. © Netflix
Rajeunis par le truchement du numérique, Joe Pesci et Robert de Niro retrouvent leur dégaine d’antan. © Netflix
29.11.2019

Martin Scorsese retrouve l’univers du crime organisé avec The Irishman, produit par Netflix, avec ses vieux amis Robert de Niro et Joe Pesci

Olivier Wyser

Ecrans » Dès les toutes premières secondes de The Irishman et cet élégant travelling dans les couloirs d’une maison de retraite de Philadelphie au son de In the Still of the Night du groupe doo-wop The Five Satins, on comprend que Martin Scorsese n’a rien perdu de son souffle épique. On décèle toutefois une pointe de mélancolie plutôt inhabituelle chez le cinéaste. Une langueur qui drape les 3 h 38 de cette nouvelle fresque pharaonique sur la mafia, qui vient clore la tétralogie commencée en 1973 avec Mean Streets puis développée avec des chefs-d’œuvre tels que Les Affranchis en 1990 et Casino cinq ans plus tard.

.embed-container { position: relative; padding-bottom: 56.25%; height: 0; overflow: hidden; max-width: 100%; } .embed-container iframe, .embed-container object, .embed-container embed { position: absolute; top: 0; left: 0; width: 100%; height:

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00