La Liberté

Si vous proposiez un film à Cannes?

Ken Loach (un bras en écharpe) et son équipe vous le diront: «Aller à Cannes, c’est une opération très chère.» © Keystone
Ken Loach (un bras en écharpe) et son équipe vous le diront: «Aller à Cannes, c’est une opération très chère.» © Keystone
23.05.2019

Thierry Jobin*

L’odeur de la palme au petit matin

Est-ce vraiment un cadeau pour un film d’être invité à Cannes? Bien sûr! Ceux qui l’ont vécu le disent: une sélection cannoise ça vous double les entrées ensuite. Et la Palme d’or? Ça vous les triple au minimum. Il s’agit d’une estimation, mais en considérant le succès d’un auteur avec ou sans Croisette, c’est le multiplicateur logique.

Ce bénéfice, toutefois, se paie relativement cher. Imaginez. Vous avez tourné un film et Cannes vous appelle pour vous dire que vous faites partie de la petite centaine d’élus. Champagne! Cela ne signifie toutefois pas que tout vous est dû. Le festival offre trois nuits dans un palace, un service de transport automobile, une conférence de presse, un photo call, tandis qu’une fourmilière de sponsors en garde-robe, bijoux ou

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00