La Liberté

Thriller à la frontière mexicaine

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Un contrôle sur une route désertique sous un ciel orageux… Les moments de tension ne manquent pas dans ce film mexicain au rythme bien maîtrisé. © Trigon
Un contrôle sur une route désertique sous un ciel orageux… Les moments de tension ne manquent pas dans ce film mexicain au rythme bien maîtrisé. © Trigon
Partager cet article sur:
16.02.2021

Fernanda Valadez filme l’enfer des migrants pris dans la nasse des trafiquants

Olivier Wyser

Sans signe particulier » La frontière entre le Mexique et les Etats-Unis est une terre aride dans laquelle fleurissent pourtant les fantasmes cinématographiques. On ne compte plus les longs-métrages ou les séries télévisées qui prennent pour décor ce no man’s land délétère où les rêves de lendemains qui chantent se font écraser par l’hyperviolence des passeurs et des narcotrafiquants.

Pour son premier film, la cinéaste mexicaine Fernanda Valadez choisit le point de vue de ceux qu’on ne voit pas, de ceux dont on ne parle pas, celui des victimes anonymes d’un système qui broie les êtres humains pour quelques pesos. Pas de gangsters flamboyants et moustachus façon Narcos ou El Chapo, pas de militaires surarmés ni d’agents du FBI comme dans Sicario… Pourtant Sans signe particulier est lui aussi un thrille

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00