La Liberté

Un festival, en fait, ça sert à quoi?

Un festival de cinéma, ça sert à présenter ce qu’il y a de plus beau, de plus fort, et qui peine à se faire un chemin vers les publics qui pourraient l’apprécier. © Keystone
Un festival de cinéma, ça sert à présenter ce qu’il y a de plus beau, de plus fort, et qui peine à se faire un chemin vers les publics qui pourraient l’apprécier. © Keystone
17.05.2018

Thierry Jobin*

Chassé-croisette

Mardi soir, 21 h 30, dans la grande tente de bord de mer nommée Agora qui se trouve être le restaurant le plus VIP de la Croisette, votre «accès sera permis grâce à une guest-list et sur présentation de votre accréditation»: pour la deuxième année, Thierry Frémaux, délégué général, et Pierre Lescure, président du Festival de Cannes, accueillent 150 directeurs des manifestations cinématographiques les plus importantes du monde. Le menu est à la hauteur de la fierté d’en être: «velours de brocoli pétillant; la marmite de la Riviera; tartelette fraise meringuée; mignardises Martinez», le tout arrosé de grands vins. Les pontes des vaisseaux amiraux Venise, Berlin ou Toronto sont là, quelques vedettes aussi dont Chiara Mastroianni ou Pierce Brosnan, et, donc, plusieurs dizaines de personnalités qui, aux quatre coins du monde, font ce merveilleux et si curieux métier de passeurs professionnels.

De l’extérieur, on pourrait penser que ce genre d’agapes est surtout un

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Etudiants, tous précaires?
Etudiants, tous précaires?

Comment les étudiants gèrent-ils leur budget? Retrouvez notre dossier!

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00