La Liberté

Une liberté enfin retrouvée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, membre du jury, ne craint plus de s’attaquer aux sujets qui fâchent dans son pays. © Alain Wicht
La réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, membre du jury, ne craint plus de s’attaquer aux sujets qui fâchent dans son pays. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
19.03.2018

Membre du jury, Kaouther Ben Hania partage son engagement féministe

Olivier Wyser

Rencontre »   Les événements du Printemps arabe ont profondément modifié la façon dont les artistes de ces régions du monde – Maghreb, Proche-Orient – s’expriment. Passer un moment avec la réalisatrice tunisienne Kaouther Ben Hania, membre du jury des longs-métrages de cette 32e édition du Festival international de films de Fribourg (FIFF), c’est se brancher en prise directe avec la soif de liberté de toute une génération. Des artistes qui peuvent enfin s’attaquer à des sujets qui jusqu’ici demeuraient tabous. C’est le cas du film de Kaouther Ben Hania La belle et la meute, un thriller nocturne haletant, véritable brûlot féministe et une charge puissante contre la police. Interview.

Le Festival de films de Fribourg a régulièrement programmé vos courts et longs-m&ea

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00