La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

A l’EPFL, la BD de demain est dessinée par l’intelligence artificielle

Sur le campus lausannois, une exposition montre comment la bande dessinée n’a cessé d’inventer ses propres cases, du papier aux écrans. Visite.

Et si l’avenir du neuvième art s’écrivait en code informatique? © Artinite photography
Et si l’avenir du neuvième art s’écrivait en code informatique? © Artinite photography

Thierry Raboud

Publié le 25.12.2023

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Exposition » Avant de s’affirmer en neuvième art, la BD était d’abord… une bande dessinée, séquence horizontale posée au pied d’une page de journal. Puis les pieds ont marché, se sont regroupés jusqu’à composer de pleines pages verticales, des albums à succès, enfin des narrations ouvertes à toutes les dimensions du numérique.

Relire l’histoire de la bande dessinée de Töpffer aux webtoons, c’est avant tout mesurer combien l’art d’entrelacer texte et images est aussi un art de la forme, de la sujétion créative à une norme éditoriale et industrielle en constante évolution. Entre iPad, vieux ordinateurs et journaux jaunis, l’exposition Couper/Coller, présentée sur le site de l’EPFL jusqu’au 7 janvier, illustre ainsi comment la BD n’a cessé

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11