La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Isamu Noguchi, périple politique

Le Centre Paul Klee de Berne consacre jusqu’au 8 janvier une exposition du sculpteur américano-japonais, un grand voyageur

Isamu Noguchi, fils d'un poète japonais né aux États-Unis, se tenant debout avec l'une de ses sculptures sur cette image prise en 1944. © KEYSTONE/AP Photo/Smithsonian Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Rudolph Burckhardt)
Isamu Noguchi, fils d'un poète japonais né aux États-Unis, se tenant debout avec l'une de ses sculptures sur cette image prise en 1944. © KEYSTONE/AP Photo/Smithsonian Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Rudolph Burckhardt)

Olivier Wyser

Publié le 07.10.2022

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Exposition » Pour beaucoup Isamu Noguchi (1904-1988) n’est autre que le génie de la lampe Akari: sculptures lumineuses, lanternes poétiques défiant l’apesanteur, assemblées à la main avec une simplicité déconcertante en mélangeant papier, bambou et métal. Produits pour la première fois en 1952 – et édités par Vitra – ces luminaires font encore aujourd’hui s’émerveiller les amateurs de design. Mais Isamu Noguchi ne se laisse pas résumer par son œuvre la plus connue. Le sculpteur et designer américano-japonais a en effet toujours pratiqué une approche interdisciplinaire de l’art. Il a sculpté, bien sûr, mais il a également peint, conçu des meubles, imaginé des jardins et des aires de jeu pour enfants (lire ci-dessous), composé des décors de théâtre et tant d&rs

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11