La Liberté

Jules Spinatsch, à l’affût

Jules Spinatsch, à l’affût
Jules Spinatsch, à l’affût
Deux vues de son exposition, ici « Inside SAP » ... © Jean-Patrick Di Silvestro et Jules Spinatsch
Deux vues de son exposition, ici « Inside SAP » ... © Jean-Patrick Di Silvestro et Jules Spinatsch
... et « Snowden Habitat », des photos constituées de milliers d’images… © Jean-Patrick Di Silvestro et Jules Spinatsch
... et « Snowden Habitat », des photos constituées de milliers d’images… © Jean-Patrick Di Silvestro et Jules Spinatsch
19.01.2019

Par ses panoramas XXL composés de milliers d’images «semi-automatiques», le Grison déconstruit les structures du pouvoir

Samuel Schellenberg

Photographie » Tout commence à Davos, et plutôt deux fois qu’une. La première occurrence a lieu en juillet 1964, lorsque Jules Spinatsch voit le jour; la seconde 39 ans plus tard, en 2003, dans la neige du Forum économique mondial (WEF), lorsque l’artiste «marque un tournant dans l’histoire de la photographie documentaire critique» – ce sont les mots de Joerg Bader, directeur du Centre de la photo de Genève qui accueille le plasticien jusqu’au 2 février.

Pour réaliser son exploit, l’enfant du pays installe une webcam semi-automatique près de la bibliothèque de l’élégante station grisonne. Fixée à la limite de la zone hypersécurisée du raout des puissants, elle est programmée pour prendre une photo toutes les trois secondes, quadrillant verticalement – et de gauche à droite – un rectang

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00