La Liberté

L’art fait son cinéma fantastique

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La première salle de l’exposition évoque un multiplexe, avec de grands panneaux cartonnés présentant un film et même du pop-corn par terre. Guillaume Python
La première salle de l’exposition évoque un multiplexe, avec de grands panneaux cartonnés présentant un film et même du pop-corn par terre. Guillaume Python
Partager cet article sur:
24.12.2020

Fri Art expose le travail de Giulia Essyad, qui a remporté le Prix New Heads 2020

Tamara Bongard

Fribourg » Mais quel déferlement de pop culture! En regard des sobres photographies de Thomas Kern, parti à la rencontre des Fribourgeois, présentées au rez-de-chaussée et au sous-sol de Fri Art, le travail de Giulia Essyad détonne. Montré également dans la Kunsthalle fribourgeoise, il mixe les disciplines, joue avec les codes, mais lance aussi le visiteur sur des pistes de réflexion. Car sous ses airs de plongée dans un univers ludique d’heroic fantasy, A Selene Blues parle d’écoféminisme, d’acceptation de son corps, de critique institutionnelle, de liberté créative énorme. Il s’agit de l’une des nouveautés à voir dans une institution fribourgeoise en cette fin d’année (lire ci-dessous).

Ce travail, qui a remporté le Prix New Heads 2020 couronnant chaque année un artiste diplômé

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00