La Liberté

Les choix d’une vie

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
De gauche à droite, La loge ou Portrait de jeune fille (1879) de Pierre Auguste Renoir, puis le Clocher de Saint-Tropez (1896) de Paul Signac et une Marine (vers 1910) de Pierre Bonnard. RMN-Grand Palais/Fondation Bemberg
De gauche à droite, La loge ou Portrait de jeune fille (1879) de Pierre Auguste Renoir, puis le Clocher de Saint-Tropez (1896) de Paul Signac et une Marine (vers 1910) de Pierre Bonnard. RMN-Grand Palais/Fondation Bemberg
Les choix d’une vie
Les choix d’une vie
Les choix d’une vie
Les choix d’une vie
Partager cet article sur:
27.02.2021

Les musées vont rouvrir. L’occasion d’admirer à la Fondation de l’Hermitage la très belle collection de Georges Bemberg

Aurélie Lebreau

Lausanne » Le déclic qui allait infléchir toute sa vie s’est produit quand Georges Bemberg, alors âgé d’une vingtaine d’années seulement, a acheté une gouache de Pissarro pour 200 dollars chez un marchand d’art new-yorkais. Né à Buenos Aires en 1915, mais élevé en France, le jeune homme se prédestinait à la musique et plus spécifiquement à la composition, sous la houlette de la grande musicienne Nadia Boulanger. Etudiant en littérature comparée française et anglaise à Harvard, aux Etats-Unis, ce seront finalement les arts au sens large qu’embrassera ce riche héritier d’une famille d’industriels originaire de Cologne et partie s’installer en Argentine vers 1850. Auteur de plusieurs livres, pianiste confirmé, il consacrera son existence à constituer une ample collection de peintures

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00