La Liberté

«Tout est à inventer à chaque instant»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les voitures anciennes: une madeleine de Proust pour l’artiste fribourgeois. Pierre-Alain Morel
Les voitures anciennes: une madeleine de Proust pour l’artiste fribourgeois. Pierre-Alain Morel
«Tout est à inventer à chaque instant»
«Tout est à inventer à chaque instant»
Partager cet article sur:
04.02.2021

Pierre-Alain Morel raconte sa résidence à l’atelier Jean Tinguely. Ses créations seront visibles à Morat

Maxime Papaux

Paris » Séjournant depuis cinq mois dans la résidence parisienne de l’Etat de Fribourg, Pierre-Alain Morel nous accueille virtuellement dans son atelier: l’occasion d’évoquer sa vie à l’atelier Jean Tinguely, ses dernières séries et les réflexions animant ses recherches. En ces mêmes lieux, il y a près de trente ans, le Glânois vivait pour la première fois l’expérience d’une immersion totale et intensive dans la création. «C’est en 1991-1992, en pratiquant la peinture à 100% grâce à une bourse, que j’ai pris conscience que je pouvais vraiment en faire un métier», se remémore-t-il. De retour à la Cité internationale des arts pour une année, il mesure l’aubaine de ce nouveau séjour artistique pour créer mais aussi méditer sa recherche: «C’

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00