La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un art pour lutter contre la panique

Fri Art propose une immersion dans l’univers singulier de la Grecque Georgia Sagri

Deux refuges recouverts de feuilles de palmier imaginés par Georgia Sagri. © Stathis Mamalakis/Georgia Sagri
Deux refuges recouverts de feuilles de palmier imaginés par Georgia Sagri. © Stathis Mamalakis/Georgia Sagri

Jean-Philippe Bernard

Publié le 23.06.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Fribourg » Le monstre est là, tapi dans l’ombre, prêt à tendre ses bras immenses pour saisir entre ses griffes redoutables les infortunées créatures humaines qui passeront par là. La fin paraît inéluctable mais ça n’est pourtant pas une fatalité. Ce monstre, Georgia Sagri ne le craint pas. Elle l’a depuis longtemps identifié. Il s’agit de la société hypercapitaliste.

Depuis, elle combat les effets dévastateurs de ladite société avec des armes simples, puissantes, qui n’ont rien à voir avec celles que l’on trouve dans les arsenaux. Georgia Sagri est une combattante mais c’est d’abord une artiste, une icône dans l’univers contemporain de la performance qui échappe avec légèreté à toute tentative de classification. Née à Athènes en 1979, elle vit et travaille entre la Grèce et Manhattan.

Actions remarquées

C’est d’ailleurs dans ce quartier new-yorkais que son activisme a atteint un point culminant. A l’automne 2011, Sagri a participé avec d’autres personnalités à la fondat

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11