La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une palette de jardins

Le Musée des jardins permet de découvrir d’innombrables réalisations

De haut en bas: Madison Cox et Aïn Kassimou, Palmeraie à Marrakech, 2004; Ulf Nordfjell, Sandövägen 51 à Stockholm, années 2000; Christopher Lloyd et Fergus Garrett, Great Dixter à Northiam, depuis 1950. © Oberto Gili, Jason Ingram, Claire Takacs
De haut en bas: Madison Cox et Aïn Kassimou, Palmeraie à Marrakech, 2004; Ulf Nordfjell, Sandövägen 51 à Stockholm, années 2000; Christopher Lloyd et Fergus Garrett, Great Dixter à Northiam, depuis 1950. © Oberto Gili, Jason Ingram, Claire Takacs
Une palette de jardins
Une palette de jardins
Une palette de jardins
Une palette de jardins

Aude-May Lepasteur

Publié le 17.01.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Inspiration » T comme Tschumi Bernard, et ses «folies» du parc urbain de la Villette. A la fin du XXe siècle, l’architecte suisse remporte le concours de réhabilitation du site des anciens abattoirs parisiens. Il y déclinera ses cubes rouges de plusieurs mètres à intervalles régulières, ponctuant un site entièrement repensé.

«Mais c’est de l’architecture, ça! Ou alors du design!» est-on tenté de s’exclamer. «Où sont les fleurs?» Le Musée des jardins, classique de l’art paysager aujourd’hui réédité dans une édition augmentée, n’est pas un ouvrage botanique. Bien plutôt un recensement de toutes les manières dont l’être humain a conçu ces paradis privés ou publics que sont les jardins.

Exhaustivité

Que les amou

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00