La Liberté

Au fil des vies cabossées

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Né en 1962, Gerbrand Bakker signe un nouveau roman à la dramaturgie implacable. Ou comment une banale inattention peut déchirer une vie. © Ella Tilgenkamp
Né en 1962, Gerbrand Bakker signe un nouveau roman à la dramaturgie implacable. Ou comment une banale inattention peut déchirer une vie. © Ella Tilgenkamp
Au fil des vies cabossées
Au fil des vies cabossées
Partager cet article sur:
18.01.2020

Gerbrand Bakker » L’écrivain néerlandais tisse des histoires d’une rare intensité. Avec quelques mots tranchants, nous voilà révélé le destin de Gerson, un adolescent de treize ans.

Au départ c’est une histoire commune. Comme il y en a des milliers chaque année ici et ailleurs. Une séparation. Une mère de famille quitte un jour le domicile conjugal, abandonnant son conjoint et leurs trois fils, au seuil de l’adolescence. Pourquoi elle est partie, on ne le saura pas, tout juste apprend-on qu’elle n’a pas laissé d’adresse et qu’elle est avec un autre homme à l’étranger. Les mois, les années passent. Cinq fois par an, elle envoie une carte, pour les anniversaires de chacun et au Nouvel-An. Sans jamais donner d’adresse, sauf que d’après le timbre-poste on comprend qu’elle est en Italie

Même sujet
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00