La Liberté

Chroniques artistiques

18.11.2017

Julian Barnes »   Passionnant recueil que celui conçu par le romancier anglais, francophile invétéré. Largement traduit à l’étranger, l’auteur du Perroquet de Flaubert propose une superbe balade dans les territoires de quelques-uns de ses peintres préférés, à partir de ses chroniques artistiques publiées çà et là. On y retrouve son engouement pour les grands maîtres français, Géricault, Delacroix, Courbet ou Manet. Mais aussi des aperçus d’une rare pertinence sur des peintres moins connus ou négligés comme Edouard Vuillard, le grand décrypteur des scènes d’intérieur, celui qui possédait le génie de faire parler les rapports de couleurs. En particulier toutes les nuances de brun pour traquer un statut social, un caractère, un état d’âme. A noter aussi un excellent portrait de Vallotton, couplé à une interrogation sur l’étrange paradoxe de ses nus, «dénués de vie, de souffle». A relever encore dans ce recueil judicieusement illustré une analyse fouillée de l’œuvre de Lucian Freud, pei

Pour lire la suite de cet article :

Découvrez La Liberté pour Fr. 9.-/mois, sans engagement

Profiter de l'offre
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- / mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Etudiants, tous précaires?
Etudiants, tous précaires?

Comment les étudiants gèrent-ils leur budget? Retrouvez notre dossier!

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00