La Liberté

Conter l’absence

Conter l’absence
Conter l’absence
17.02.2018

Michaël Perruchoud »   «Elle avait l’impression d’être dans un conte», et de fait, le nouveau roman de Michaël Perruchoud semble ressortir au genre. Dans une ville indéfinie, à une époque incertaine qu’on imagine secouée par la guerre, la famine contraint une mère à ce geste inqualifiable: abandonner l’une de ses deux filles. La cadette, sa préférée, dont la fragilité saura apitoyer quelque habitant de ces maisons cossues.

En trois chapitres qui sont autant de portraits contrastés, l’écho de cette béance familiale est suggéré dans les trajectoires divergentes des personnages. La cadette est devenue cantatrice à succès, intransigeante et assez caractérielle pour choisir l’oubli. La mère, rongée de remords, ne cesse de guetter le regard de l’enfant perdu dans les visages de la rue. Enfin l’aînée, hantée par les souvenirs d’une enfance à deux, peine à se construire un avenir. La mémoire hésite aux lisières mystérieuses du vrai et du faux, jusqu’aux retrouvailles. Une volonté de c

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00