La Liberté

Défonce et illustration de la langue française

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
24.03.2018

Thierry Raboud

ChronYXZ » Péril. Ainsi, le français fout le camp. Grêlé de néologismes, envahi de barbarismes, défoncé d’anglo-saxonismes, gorgé de prêt-à-parler jusqu’à n’avoir plus rien à dire. Les Français malades de leurs mots, diagnostique même Loïc Madec dans un essai qui vient d’être publié – en Suisse (Ed. Favre), comme si l’Hexagone n’était que peu enthousiaste à voir son peuple traité de «roublard», de «faux-cul», de «fraudeur»… Une prose foutraque, vigoureuse et vinaigrée, éditée à la va-comme-je-te-pousse, qui amalgame dans une forêt de guillemets les voix médiatique, publicitaire, politique et quotidienne pour arguer de la déchéance de la langue et de ses locuteurs.

Tout en chérissant le

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00