La Liberté

Dernières joies avant la nuit

Dernières joies avant la nuit
Dernières joies avant la nuit
Partager cet article sur:
22.02.2020

Adrien Gygax » Sorti en 2017, son premier roman, un peu vert et erratique, épousait les trajectoires oisives d’une jeunesse excessive et mélancolique. C’est aujourd’hui par l’autre extrémité de l’existence qu’Adrien Gygax fait son retour en librairie, avec un bref journal de la finitude.

Le texte se présente comme un ensemble de 25 courtes proses retrouvées dans les affaires d’un résident de maison de retraite, tout juste décédé. Le narrateur, un veuf particulièrement lucide face à la perspective de l’ultime voyage, annote son quotidien en petites touches amusées ou nostalgiques qui recensent et célèbrent les joies fragiles encore à sa portée: les rêveries infusées de morphine ou de souvenirs précieux, le salutaire silence, les lueurs du crépuscule qui glissent comme la vie à laquelle il faut rendre un dernier hommage. Car «vieux ne veut pas dire mort»…

Malgré quelques facilités dans l’écriture, l’auteur vaudois a assurément gagné en maturité et en nuances avec ce t

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00