La Liberté

Histoires de chtis

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Histoires de chtis
Histoires de chtis
Partager cet article sur:
19.01.2019

Hénin Liétard » Il y a quelque chose d’Alphonse Boudard dans Marcher sur les bas-côtés d’Hénin Liétard. Gouailleur, tubard comme l’auteur de La Cerise, l’écrivain invite son lecteur au bar. Tout est prêt pour causer autour d’une bière: Cardinal fribourgeoise ou trappiste belge, qu’on se serve! D’ailleurs, des sous-bocks ornent la couverture du livre: c’est un signe.

Le monde des chtis est celui de Marcher sur les bas-côtés. On s’y résigne à une certaine misère, tempérée par la fierté d’être de ceux des corons, qui descendent à la mine, quitte à crever de silicose. Sortir du métier, c’est déchoir! C’est ce qui arrive au narrateur, eh oui, finalement chargé de relever les compteurs. D’une voix qui «succule et trucule», Hénin Liétard louvoie entre anecdotes et portraits bien troussés. Il y a le gosse du sana fringué comme un Ricain, mais aussi ceux qu’on surnomme Babouin, Zigzag ou Frelon. Quant à la notion de légalité, elle apparaît des plus élastiques. Alphonse Boudard, qu’on

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00