La Liberté

Il nous faudra bifurquer sans Bernard Stiegler

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Bernard Stiegler. © Didier Pruvot/Flammarion
Bernard Stiegler. © Didier Pruvot/Flammarion
Partager cet article sur:
08.08.2020

Carnet noir » Braqueur de banques devenu grand penseur des mutations techniques et numériques, le philosophe français est décédé jeudi à l’âge de 68 ans.

L’entropie est ce processus qui veut que l’énergie se dissipe, jusqu’à l’ultime refroidissement de l’univers. Philosophe majeur de son temps, Bernard Stiegler n’y aura pas échappé, disparu jeudi non sans avoir défini avec rigueur l’entropie négative, ou néguentropie, cette manière de différer la dissipation d’énergie pour prolonger le vivant.

Ardu? Oui, ses concepts novateurs sont, dans le texte, parfois difficiles, portés par un vocabulaire complexe. Son propos pourtant d’une belle limpidité lorsqu’on l’entendait, en conférencier précis, combattre le désarroi, les addictions ou la b&

Même sujet
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00