La Liberté

Julien Green l’immoraliste

Pourquoi l’auteur (ici photographié en 1996) n’a-t-il pas détruit les fragments de ce journal qu’il n’avait pas souhaité publier? © Keystone
Pourquoi l’auteur (ici photographié en 1996) n’a-t-il pas détruit les fragments de ce journal qu’il n’avait pas souhaité publier? © Keystone
Julien Green l’immoraliste
Julien Green l’immoraliste
11.01.2020

Scabreux » Auteur, en parallèle à son œuvre romanesque, d’un journal monumental, l’écrivain en avait écarté les passages les plus intimes. Les voici rétablis.

Né en 1900 de parents américains établis à Paris, Julian Hartridge Green, alias Julien Green, a été avec François Mauriac l’un des écrivains catholiques les plus prisés de son temps. Décédé en 1998, il a traversé tout le siècle et a été l’un des rares auteurs publiés de son vivant dans la Pléiade. Trois des huit volumes de ses œuvres dans la prestigieuse collection sont ainsi consacrés à ce journal tenu dès 1919. Une édition partielle, restituée aujourd’hui dans son intégralité avec toute sa dimension scabreuse par le conservateur en chef du départem

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00