La Liberté

L’enfance, l’enfer et la folie

«Les tentatives faciles ne sont pas intéressantes pour un écrivain», note Nancy Huston. © Adine Sagalyn
«Les tentatives faciles ne sont pas intéressantes pour un écrivain», note Nancy Huston. © Adine Sagalyn
08.09.2018

Auteure prolifique et téméraire, Nancy Huston revient sur sa jeunesse dans son nouveau roman Lèvres de pierre. Face à elle, le futur Pol Pot

Ghania Adamo

Littérature » Portrait et autoportrait. «L’homme nuit» et la «mad girl». L’enfer et la folie, en somme. Un roman les réunit: Lèvres de pierre. Ces lèvres-là esquissent un sourire trompeur sur deux visages que tout oppose et réunit… l’espace d’une fiction. Lui, c’est Saloth Sâr, alias Pol Pot (1925-1998), dictateur sanglant, premier ministre de son pays, le Cambodge, et l’un des responsables du génocide khmer rouge. Elle, c’est Dorrit, alias Nancy Huston, 65 ans, Franco-Canadienne, qui dresse ici son autoportrait de jeune fille téméraire dans l’Amérique des années 60, avec le regard amusé et féroce de la femme mûre et de l’écrivaine au talent reconnu.

L’idée de son ouvrage lui est venue lors d’un voyage au Cambodge, en 2008. Elle se sait redoutable, Nancy H

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00